Il est maintenant quasiment incontournable dans l’organigramme de nos entreprises, qu’elles soient industrielles, de grande distribution, de retail,  etc … et dans tous les secteurs. Cependant quand nous demandons aux personnes d’expliquer le rôle du Supply Chain Manager (SCM) de leur entreprise, le vide arrive rapidement ou – à l’inverse – on y met tout !

Mais qui est-il ? Que fait-il ? Il nous a semblé intéressant d’aller investiguer ces questions.

 

La Supply Chain, quelle place dans l’organisation ?

Si nous reprenons notre bible, le dictionnaire de l’APICS, la définition de la Supply Chain serait : « Conception, planification, exécution, pilotage, et suivi des activités de la chaîne logistique pour créer de la valeur, développer un réseau de distribution concurrentiel, déployer une logistique internationale, synchroniser l’offre et la demande et mesurer les performances globales » (dictionnaire de l’APICS, 12ème édition).

Effectivement beaucoup d’activités sont intégrées dans le périmètre de la Supply Chain. C’est pour cela que lorsque nous regardons les organisations Supply Chain avec lesquelles nous travaillons, il n’y en a pas deux identiques que nous ayons rencontrées chez AGILEA !

Cependant nous pouvons énumérer les services souvent inclus dans un service Supply Chain : Logistique physique, Approvisionnements, Achats, Planification, Amélioration continue, ADV, SI, et potentiellement d’autres.

 

Malgré ces inégalités que nous avons constaté depuis une dizaine d’années, une ressemblance : la Supply Chain rapporte directement à la direction ou à l’échelon du dessous, elle est intégrée dans une dimension haute des organisations des entreprises industrielles.

D’après une étude menée auprès de 743 entreprises, 74 % des Directeurs Supply Chain rapportent au Directeur général de l’entreprise ou de la Business Unit, 70 % siègent au Comité Exécutif et 41 % au Conseil d’administration, (étude menée en 2008 auprès de 743 entreprises européennes de tous secteurs.)   [1]

Nous constatons qu’elles ont un rôle central et permettent de décloisonner les silos, trop présents dans les entreprises que nous rencontrons.

 

Le Supply Chain Manager : Un chef d’orchestre de nos entreprises  

Le Supply Chain Manager doit être à l’aise sur une double dimension du temps. D’une part, il peut intervenir dans le court terme, voire l’urgence en gérant des litiges du quotidien ; d’autre part, il doit permettre à l’organisation de se projeter sur le long terme (Processus S&OP par exemple, dont il est responsable).

La principale activité requise du Supply Chain Manager : mettre l’organisation en mouvement !

Il doit également être à l’aise avec les partenaires amont et aval de sa chaîne, qui est de plus en plus orientée à l’international, et dont les contraintes et évolutions impactent directement la performance de son entreprise.

Comme le constate M. Delestrange, Responsable Supply Chain de PCAS, « Le responsable Supply Chain est à la croisée des différents flux. Il est le lien avec le client et les fournisseurs. Donc il doit prendre du recul et gérer les problèmes de manière systémique. » [2]

 

Lorsque nous prenons l’étude, « Le métier de Supply Chain Manager » ; Logistique & Management, de 2004 [3] celle-ci a bien identifié la complexité des activités du Supply Chain Manager :

  • Définition de la stratégie et des objectifs de l’entreprise ;
  • Gestion de la performance de la Supply Chain ;
  • Gestion et pilotage des flux ;
  • Optimisation de la Supply Chain.

 

Parallèlement aux objectifs de la fonction, les Supply Chain Managers font ressortir les contraintes majeures suivantes :

  • Convaincre les personnes et gestion du changement,
  • Coordonner les personnes (de son équipe, de son entreprise, les clients & fournisseurs),
  • Elaborer et mettre en place une politique de Supply Chain Management dans l’entreprise.

Ceci nous permet de constater que les principales qualités requises pour être Supply Chain Manager sont des qualités humaines, de management, comme le sens de la communication, la capacité à prendre des décisions, un certain leadership pour encadrer et animer une équipe, ainsi qu’une aptitude à la coordination et à la coopération.

 

Quand nous regardons de plus près les profils des Supply Chain Managers, on peut dire que la diversité est de mise ! Il n’existe pas un profil type, une école ou un parcours de référence.

Les Supply Chain Managers d’aujourd’hui ont de faibles backgrounds techniques. Ils se sont majoritairement formés après quelques années d’expériences professionnelles. Nous notons que les références certifiantes Supply Chain Management sont les formations APICS, principalement délivrées à des personnes en poste.

Leurs profils polyvalents et caméléons sont un facteur-clé de succès dans les organisations avec qui nous travaillons.

On attend d’un Supply Chain Manager qu’il fédère autour de lui et coordonne la stratégie globale de l’entreprise (de l’amont à l’aval) . Qu’il soit agile et fasse preuve de Leadership vers ses équipes opérationnelles et les partenaires de sa chaine.

 

Si nous prenons un peu de hauteur, à quoi devrait ressembler le SCM de demain ?

Nous avons interrogé Steven Melnyk, professeur en Gestion des Opérations et Supply Chain Management à l’Université d’État du Michigan, sur le futur de la Supply Chain. Pour lui l’expérience est le principal facteur de succès des futures Supply Chain : l’utiliser sera le meilleur moyen d’optimiser sa Supply Chain. [4]

Le Supply Chain Manager devra garder son profil polyvalent ; rester fédérateur, en améliorant sa capacité à gérer la complexité. Il devra s’adapter rapidement, et prendre le recul sur les évènements passés.

 

Le nouvel enjeu sera sa capacité à être curieux avec l’émergence des nouvelles technologies, identifier les options pertinentes et permettre à son organisation d’accepter et intégrer ce changement pour améliorer la performance de l’entreprise.

 

Auteur : Agathe VIGNOLLE, AGILEA

 

Sources citées :

[1] Conférence « Supply Chain Managers – who needs them ? », Avril 2008, Antwerp, Belgium. Présentation de l’étude menée en 2008 par Vlerick Leuven Gent Management School avec L’Insead et S&V Management Consultants auprès de 743 entreprises européennes de tous secteurs.[2] Témoignage A. Delestrange ; Newsletter AGILEA Octobre 2017[3] FAVRE-BERTIN Michel, ESTAMPE Dominique, BOSSU Vincent, GRESET David, MICAUD François, PAVIE, “Le métier de Supply Chain Manager » ; Logistique & Management Vol. 12 – N°1, 2004, p 81-91[4] Vidéo AGILEA : « Carol Ptak & Steven Melnyk chez AGILEA »

 

Autres sources : 

« Le Supply Chain Manager de demain sera un architecte du temps et de l’espace. » ; Dossier spécial « L’avenir de l’Homme en question », Le Journal de la Logistique, n°81, Décembre 2010, p 54-55,

« Supply Chain Manager, un métier stratégique », Cathy Polge, Supply Chain Magazine n°27, Septembre 2008, p 24-26,

Flöthmann, C., and Hoberg, K. 2017. “Career Patterns of Supply Chain Executives: An Optimal Matching Analysis.” Journal of Business Logistics 38, p 3554.

 

 

 

 

Show Buttons
Share On Twitter
Share On Linkedin
Share On Youtube
Hide Buttons