Dans une étude sur les organismes vivants et l’équilibre fragile entre proies et prédateurs, deux chercheurs ont établi un modèle prédictif d’équilibre appelé modèle de Lokda, Voltera*.

Dans ce modèle les deux chercheurs évoquent le fait que la nature s’équilibre à travers des phénomènes d’oscillations dotés d’une symétrie apparente. En effet, lorsque les prédateurs augmentent, la population de proies diminue. Cette diminution se propage jusqu’au point minimum engendrant la baisse du nombre de prédateur. Lorsque cette même population de prédateur diminue à son minimum, alors la population des proies augmente de nouveau.

Appliqué à nos chaînes d’approvisionnement, ce modèle décrit la relation entre deux concurrents d’un même marché.

Toutefois ce modèle biologique part du principe que ; pour une proie, il existe un prédateur et que la disparation de l’un ou l’autre a des conséquences similaires. Hors, nous savons aujourd’hui que cette hypothèse est fausse ; tant du point de vue biologique que du point de vue de nos Supply Chain.

Dans la revue science de Décembre 2011**, les chercheurs ont comparé l’évolution de la population des proies (poissons) avec deux prédateurs (hommes et oiseaux pêcheurs).

Lorsque les pêcheurs font tomber la population des poissons au niveau le plus bas, ce ne sont ni les pêcheurs, ni les poissons qui disparaissent mais l’autre prédateurs (les oiseaux marins).

Ce phénomène est dû au fait que les oiseaux sont moins robustes que les humains à la disparition de leur proie. De même, dans nos métiers, lorsqu’un concurrent disparait, les impacts sur d’autres marchés (que le nouvel entrant ne prospecte) sont parfois très importants.

Si l’on prend l’exemple d’une célèbre entreprise de téléphone/mail/professionnels/sécurisé de la fin des années 90-2000 ; sa presque potentielle disparition aurait engendré des brèches de sécurité dans des serveurs d’entreprises ne possédant pas leurs téléphones !

L’idée est donc de savoir comment des entreprises dans ce contexte peuvent détecter et rendre robuste (ou anti-fragile) leur système actuelTout en se donnant la capacité d’aller développer de nouveaux marchés quand l’environnement actuel est menacé.

Quelques outils Anti-Fragile

Du point de vue de la détection, la révision du modèle présenté précédemment propose quelques pistes intéressantes. Mais l’une d’entre elle retient particulièrement notre attention dans le cadre des Supply Chains. Les systèmes biologiques (comme Supply Chain) sont précédés d’oscillation de marché ou d’environnement.

Le modèle constate qu’un système approche d’un point de rupture brutal quand ce dernier met de plus en plus de temps à récupérer des petites oscillations précédentes.

Ainsi lorsqu’un système est proche de la rupture, ce basculement est précédé d’un ralentissement du système à récupérer des petites variations précédentes.

Ces concepts partent du principe que la volatilité est une opportunité pour collecter de l’information sur les succès et les échecs… Et non pas pour chercher à rendre encore plus prédictif le système actuel. L’idée consiste à pouvoir identifier ces nouveaux éléments tout en ayant la capacité de voir l’impact sur nos systèmes.

Pour cela, nous avons l’opportunité de nous inspirer d’outils de détection, simulation et décision existants.

Les schémas adaptatifs complexes proposés pourraient être ces derniers :

schéma adaptatif complexe _ équilibre

Dans ce schéma, nous pouvons connecter :

  • le concept d’OODA loop de Boyd***,
  • l’observation des marchés actuels avec les processus S&Ops****
  • et les outils d’aide à la décision associé***.

Ainsi le système possède un processus de détection, simulation et action lui permettant de savoir à quels moments le système doit évoluer et vers quelle direction.

Par ailleurs, comme nous l’avions signalé dans les articles précédents, ces outils bénéficient d’une opportunité de participation multiniveaux.

Le processus S&OP utilise les informations tactiques pour alimenter le dimensionnement du système. Les outils d’aide à la décision sont un moyen de rendre participatifs l’ensemble des ressources du système. Enfin les outils de type Hoshin Kanri renforce les deux premiers éléments en synchronisant la vue opérationnelle et stratégique du système.

En conclusion, il est utile de rappeler que tous ces processus sont portés par des Hommes et des Femmes. La problématique extérieure est posée, les outils existent, il faut donc des individus formés et prêts à décider et exécuter les changements repérés à travers les outils et les solutions proposés.

 

Références :

* Volterra V. Fluctuations in the abundance of a species considered mathematicallyNature 1926, 118:558-60.
** Veraart AJ, Faassen EJ, Dakos V, et collRecovery rates reflect distance to a tipping point in a living systemNature 2011, 481:357-9.
***NewsLetter Agilea de Mai
****Newsletter Agilea de Juin

Autres références :

A Vision So Noble: John Boyd, the OODA Loop, and America’s War on Terror
Les battements du temps, France Inter, rediffusion de l’émission du 11 février 2012

équilibre

Résistance des Supply Chains

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap