Créé au début des années 80 par Taibi Kahler, le Process Communication Model est un outil de compréhension du fonctionnement des différentes parties de personnalité présentes à des degrés variables chez une personne.

La Process communication apporte une carte rapidement lisible des caractéristiques clé d’un type de personnalité :

  • ses points forts,
  • ses motivations,
  • les modes de communication qui lui conviennent ou pas,
  • les environnements dans lesquels il sera à l’aise ou pas,
  • mais aussi les types de personnalité avec lesquels il interagira facilement ou difficilement,
  • les mécanismes déclencheurs du stress négatif,
  • et enfin les stratégies individuelles utilisables pour éviter les situations de « mécommunication »… Et pour retrouver la disponibilité intellectuelle et émotionnelle compromise par les stress négatifs.

Définition

La Process Communication est un outil de découverte et de compréhension de sa propre personnalité et de la personnalité des autres. Et c’est également un outil de communication simple et pratique.

Fonctions

C’est un outil d’analyse ; qui apporte une description systémique du fonctionnement de nos grandes parties de personnalité avec les questions identitaires, les croyances et besoins psychologiques qui conditionnent nos motivations, nos choix, notre communication et nos comportements de stress.

C’est un outil de communication ; qui donne des clés pour développer des stratégies de communication adaptées, construire dans le court terme aussi bien que dans le long terme des relations constructives et efficaces.

Principes

1) Nous sommes un mélange subtil de 6 modalités de fonctionnement

2) La manière de dire les choses a autant, et parfois plus d’importance que ce qui est dit 

Les 6 types de personnalité => Si chaque individu est unique, nous partageons six grand types de personnalité clairement identifiés. Nous possédons un type de personnalité  de « base », acquise pour la vie et un type de personnalité  de « phase » qui peut évoluer au cours de notre vie

Le Processus de communication, ou la manière de dire les choses, a beaucoup plus d’importance que le contenu du message. Le problème vient rarement de ce qui est dit mais surtout de la façon dont cela a été dit.

Les origines de la Process Communication sont très liées à l’histoire de l’Analyse Transactionnelle (AT) d’Eric Berne –

développée par Taibi Kahler, américain, diplomé de littérature anglaise et docteur en psychologie du développement de l’enfant et de la vie de famille, il s’est intéressé à l’Analyse Transactionnelle dès 1969, et a été à l’origine de la description des concepts des drivers, des miniscénérios. Il publia en 1977 « l’Analyse Transactionnelle revisitée » et en 1978, « la Process thérapie en bref » avec la première description de sa matrice d’évaluation et le positionnement des six types de personnalité

Il reçoit en 1977 le prix scientifique Eric Berne attribué par 2000 spécialistes de 52 pays, pour ses travaux sur la mise en évidence d’un processus ; une manière de se comporter dans les contacts humains.

Le modèle a été validé par plus de 600 000  tests aux USA, en Asie et en Europe… Et plus de 20 000 en France.

En 1978, le Dr Terry Mc Guire de la NASA a invité Taibi Kahler à démontrer l’efficacité de son modèle pour la sélection des astronautes. Une collaboration de 18 ans avec la NASA a débouché sur l’utilisation du modèle pour la sélection, la formation et la gestion des astronautes.

C’est pendant cette période que Taibi Kahler a crée l’Inventaire de personnalité (PPI ou Personality Pattern Inventory) ; une évaluation de la personnalité validé statistiquement.

Un modèle reconnu et des utilisateurs prestigieux

Le modèle de la Process Com est l’un des seuls modèles de comportement statistiquement validé. Il est utilisée par la NASA depuis 1978 pour le recrutement des astronautes, en marketing politique aux USA pour la rédaction des discours politiques et en particulier par Bill Clinton qui déclara  :

“Taibi Kahler you’re a genius ! You know more about personality dynamics than anyone I know in the world”…

Le modèle est également utilisé par les plus grandes entreprises internationales dans les domaines du management, de la cohésion d’équipe, du coaching, de la pédagogie, de la vente et de la négociation

Les applications de la Process Communication sont immédiates. C’est un modèle pratique et pragmatique qui ne nécessite pas d’apprentissages longs et fastidieux. C’est un processus d’une immense utilité d’abord pour se manager, puis pour manager les autres, coacher, vendre, négocier, animer par l’intégration d’un modèle surprenant, performant et ludique

A quoi sert la Process Communication ?

S’occuper de soi ; identifier nos points forts et nos motivations permet de gérer notre énergie, accroître notre flexibilité et efficacité à communiquer. Mais aussi agir sur nos comportements de stress et utiliser au mieux nos talents personnels.

S’occuper des autres ; savoir de quoi les autres ont besoin dans la relation. La compréhension de mon propre fonctionnement donne des clés pour comprendre celui des autres.

Quelques cas d’emplois

L’efficacité personnelle et professionnelle : la gestion du temps et du stress, la prise de parole en public

Le coaching : le modèle Process communication apporte un formidable éclairage sur le fonctionnement de l’individu. Il permet de proposer des plans d’actions et de permettre au coaché de se sentir écouté et compris.

Le management des équipes : le management individualisé et motivationnel, la cohésion des équipes.

Le marketing et la relation commerciale : la construction d’un message compris par la population visée ; la relation de vente et d’achat, l’accueil du public, la réponse au téléphone.

Le développement des RH : l’aide au recrutement (Affiner ses analyses), le bilan de carrière (Orienter avec pertinence en fonction des évolutions prévisibles).

La formation : individualiser les méthodes pédagogiques pour développer la motivation à apprendre

Les facteurs de succès de la Process Communication

Le but du modèle est d’enrichir notre relation à soi et d’accroître notre flexibilité à communiquer avec les autres.

Plusieurs facteurs contribuent à son succès :

  • La forte résonance qui émerge entre la description du modèle et le vécu individuel des participants.
  • Le développement d’une plus grande confiance en soi avec la découverte des ses propres qualités.
  • La validation immédiate des processus de communication lors des mises en pratique.
  • La proposition d’options de communication simples à mettre en œuvre au quotidien.
  • Le développement d’une plus grande tolérance et d’une plus grande acceptation des différences interpersonnelles.
  • La prise de conscience qu’il existe une cohérence dans le fonctionnement d’un individu ; un ordre derrière le désordre de nos comportements de stress ou « décalés ».

Exemples d’applications

Parmi les plus fréquentes de la Process Communication :

Développer ou renforcer la capacité à communiquer et manager en prenant en compte les spécificités de chaque interlocuteur.

Bâtir des relations constructives avec des personnalités différentes de la notre… Ce qui est beaucoup plus une question de maturité psychologique ou d’attitude mentale et de connaissance de soi, que de techniques de communication.

Développer la motivation des individus et des équipes.

Trouver des solutions dans les situations de stress ; qui génèrent des attitudes figées, une perte d’initiative, un manque d’écoute, un fort investissement en terme de compréhension mutuelle… Et dans les situations qui peuvent freiner ou bloquer le dialogue social.

Développer des relations constructives et faire en sorte que les équipes se comprennent, travaillent ensemble et coopèrent.

Auteur : Daniel THOMASSON, AGILEA

Le Process Communication Model

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap