Le pilotage des flux dans nos supply chains actuelles est devenu de plus en plus complexe. La variabilité est croissante, les pressions sur la performance sont maximales et pourtant, dans un monde dicté par le Big data, le temps réel, … Nos supply chains n’ont jamais été aussi fragiles et peu performantes. Un changement de paradigme est en train de se profiler pour nos supply chains : Devenir « Demand Driven ».
Si on se servait des équipes de développement fournisseurs comme ambassadeurs  de cette méthodologie, afin de transformer en profondeur et durablement nos supply chains dans un monde ou l’agilité et la résilience deviennent les maîtres mots ?

 

  • Qu’est que devenir « Demand Driven » ?

La méthodologie nait dans les années 2005 avec ses 2 co-fondateurs : Chad Smith et Carol Ptak, aux US. Partant d’un double constat :

  • Nos cycles complets de réalisations sont de plus en plus longs, les délais attendus par nos clients de plus en plus courts,  nos prévisions sont donc de plus en plus fausses dans un environnement volatil et complexe. Produire sur prévision est donc devenu, si ce n’est impossible, souvent non pertinent dans nos organisations actuelles et la cause de nombreux maux : niveau de service pas acceptable, malgré des stocks importants et des coûts de gestion des urgences qui explosent. Pour mémoire, le « bullwhip effect » prend sa source dans les changements de demande (émanant souvent d’un client), un vecteur de propagation étant notre système d’information : le MRP, et les règles de gestion associées…
  • Nos indicateurs de pilotage sont souvent fortement poussés par une dimension économique, utilisés sur des horizons tactiques et stratégiques. Ces visions économiques comprennent souvent des éléments d’absorptions de frais généraux erronés, conduisant à des décisions pas toujours pertinentes sur un horizon tactique : vouloir charger 100% ses machines pour occuper son personnel, faire des lots très en avance pour réduire les coûts de réglages, … Sont un ensemble de décisions qui pourraient être remis en question dans une approche fondamentalement différente, et permettre ainsi une réelle contribution au retour sur investissement.

 

  • Le processus Demand Driven Sales & Operations Plan

Le Demand Driven Institute nous proposent de revisiter nos classiques appliqués dans notre environnement actuel : nos supply chains ressemblent de plus en plus à des systèmes complexes adaptatifs. Ces systèmes ne peuvent pas se piloter à l’« ancienne ».

Parmi nos classiques, la méthodologie propose de revenir aux fondamentaux du flux, mis en équation par W. Plossl en 1994 : « Tous les bénéfices sont directement liés à la vitesse du FLUX des matières et des informations » ; complétée par Chad et Carol en 2005 : « les matières et informations doivent être PERTINENTES ».

Pour ce faire, cette méthodologie nous propose :

  • De comprendre les connexions et interconnexions des flux  de notre supply chain
  • De créer des horizons de plannings courts et indépendants.
  • D’identifier les points de contrôle et leviers qui permettent d’accroître le flux de livraison de nos supply chains.
  • D’améliorer en permanence nos modèles de pilotage basé sur la visibilité et le management par exception de nos points de pilotage stratégiques.
  • De mettre en place un système de mesure « smart metrics » centré autour du flux et de la pertinence des horizons de pilotage considérés.

 

DDS&OP

La méthodologie donne également des éléments importants de pilotage d’un système complexe adaptatif en proposant un processus DDS&OP (Demand Driven Sales & Operations Plan), véritable articulation opérationnelle entre les horizons tactiques et stratégiques :

  • Il permet de traduire dans un horizon tactique les décisions stratégiques prises
  • Il permet de projeter dans l’horizon stratégique des scénarios à partir d’un modèle piloté par la demande et améliorer le modèle de pilotage de la supply chain.

Cette transformation est en marche, des entreprises ont déjà choisi d’adopter ce modèle de pilotage.

Rejoignez nos formations « Demand Driven » du Demand Driven Institute :
CDDP : Certified Demand Driven Planner
CDDL : Certified Demand Driven Leader

 

Auteur : CDDL Instructor

Le développement fournisseur : une burette d’huile dans la mécanique grippée des flux ?

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link
Powered by Social Snap