Simulation, investissement, construction, projet

Un réflexe naturel et humain, avant d’imaginer se lancer dans tout projet d’amélioration ou de transformation, est de se poser la fameuse question :

Combien cela va-t-il me coûter ?

En effet, un projet de simulation demande du temps à vos équipes et présente évidemment un coût pour votre entreprise.

Comme pour tout projet, il faut voir ce que cela va pouvoir vous faire gagner et sous quel délai. Autrement dit :

Quel va être mon retour sur investissement ?

Chaque sujet de simulation est différent et les équipes AGILEA réalisent un jumeau sur-mesure à votre problématique.

Avec l’expérience sur des cas similaires menés, nous pourrions vous fournir des ratios de retour sur investissement…

mais comment s’engager sur ceux-ci sans avoir démarré ? Sans connaître précisément votre environnement et les leviers d’amélioration que vous seriez en mesure d’activer ?

Nous sommes certains des bénéfices de ce type de démarche !

Et pour tous les projets menés, l’investissement dans la simulation a été rentabilisé… parfois largement.

Je ne peux que comprendre ce frein à se lancer dans ce type de démarche, étant personnellement passé « de l’autre côté du miroir ».

J’ai la joie de m’être récemment endetté pour les 25 prochaines années…

Le bien convient très bien, mais des travaux sont à prévoir pour l’extérieur.

A priori, nous imaginons avoir des idées de ce que nous voulons réaliser et pouvons imaginer faire des devis directement auprès de certains artisans, si la solution et notre besoin sont clairement exprimés.

Mais nous avons tout de même contacté une architecte et « malheureusement », vous savez quoi ?

Le premier rendez-vous s’est très bien déroulé !

Alors pourquoi ne pas signer et s’engager avec elle sur ce projet ?

Puis nous avons reçu le devis…

Au-delà de tout ce que je viens de citer juste avant, nous regardons inévitablement et directement le montant en bas à droite du document. Et c’est ce nombre que nous retenons.

En prenant un peu de hauteur, ce montant ne représente finalement que 3% du projet total.

En contrepartie, elle pourra nous fournir une cohérence d’ensemble, imaginer bon nombre de solutions ou d’idées auxquelles nous n’avions pas pensées, nous dire franchement et nous démontrer pourquoi nous avions de « fausses bonnes idées » ou encore réussir à nous projeter dans ce projet avec les plans réalisés. 

Dans des projets menés par AGILEA, le coût du projet peut être rentabilisé sur des éléments non prévus initialement :

Par exemple, un sous-traitant aéronautique voulait maitriser son BFR dans les années à venir.

Nous avons simulé ses flux financiers et défini les leviers d’amélioration. Mais ce client était également sur le point d’acter l’achat d’une nouvelle machine.

Le jumeau numérique étant créé, quelques simulations ont pu démontrer la non pertinence de cet achat (achat représentant plusieurs fois le coût total du projet de simulation).

Dans un autre cas, pour un acteur de la défense. Nous devions définir le nouveau bâtiment militaire dans lequel investir, car il « subissait » une demande avec une forte croissance.

Notre conclusion : cet investissement n’était pas nécessaire si un certain nombre d’améliorations étaient réalisées dans le bâtiment actuel. Et donc avec plusieurs millions d’euros de gain à la clé.

Forts de notre expérience, nous avons listés les principaux intérêts et retour sur investissement d’un projet de simulation.

Ci-dessous trois exemples de l’intérêt de la simulation pour la rentabilité de l’entreprise.

Et donc de l’investissement dans un projet de simulation de flux. 

  1. Projet Aerospace pour un donneur d’ordre

Le projet de réalisation d’un jumeau numérique était rentable pour un client, dès lors que les sécurités d’approvisionnement étaient bien dimensionnées pour une seule référence d’un appareil (qui en contient plusieurs milliers).

Et à condition que cela ne bloque pas la ligne et n’engendre pas de pénalités de retards. On parle là de centaines de milliers d’euros.

  1. Projet Pharmaceutics

Le projet de définition du Footprint du groupe était rentable, s’il permettait de se projeter assez loin pour ne pas envisager de fermer un site qu’il faudrait rouvrir dans 2 ans !

Cet exercice étant d’autant plus difficile dans le contexte de crise actuelle.

  1. Projet de Distribution physique

La projection de la logique de mutualisation de commandes, pour le transport vers ses clients finaux, a permis d’évaluer rapidement, et avec très peu d’investissements, des gains récurrent annuels d’environ deux cent fois le coût de l’étude (sans compter l’impact fort sur la diminution de l’impact carbone).

Dans mon exemple personnel, le choix a finalement été rapide, pour ne pas avoir de regrets sur ce projet d’envergure. Nous avons signé le devis hier !

Mais pour être honnête, l’investissement avait été rentabilisé dès le premier rendez-vous ; avec ses idées, ses contacts ou encore la mise en garde quant à certaines « fausses bonnes idées » que nous avions.

En plus de cela, l’architecte a un bon nombre de partenaires ou artisans qu’elle recommande, et qui pourront s’avérer plus qu’utiles le moment venu.

Ce ne sont simplement pas nos domaines de compétences et il est préférable d’avoir des conseils de personnes « du métier ». 

Grâce aux projets menés, aux expertises métiers d’AGILEA et à la connaissance d’offreurs de solutions, nous pourrons également vous indiquer si cela peut faire sens de contacter des personnes que nous recommandons et dont nous connaissons leurs bénéfices !

Si cet article vous questionne, n’hésitez pas à nous contacter !

La simulation d’une Supply Chain : un investissement, mais pour quel retour sur investissement ?

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link
Powered by Social Snap