Adopter les tactiques « Demand Driven » n’empêche pas la loi de Murphy de frapper, mais facilite grandement la gestion de crise !

Les causes d’une crise peuvent être très variées, et leur impact plus ou moins long en durée. Parmi les évènements traditionnels en environnement de fabrication ou de distribution, on va trouver :

  • les problèmes qualités
  • les pannes d’équipements
  • les grèves
  • les incendies et catastrophes naturelles
  • et autres joyeusetés de la vraie vie industrielle …

Nos démarches Lean, si elles nous ont permis de nous centrer sur le flux, ont malheureusement souvent fragilisé nos supply chains… Faute de pleinement intégrer les buffers de stock, de temps et de capacité à la conception des VSM cibles.

Dans les environnements traditionnels, dont la logique de réapprovisionnement à date, basée sur des prévisions, et distordue par des tailles de lots, la question de la priorité est souvent un cauchemar à gérer.
Elle se traduit souvent par : « qu’est-ce que je décide de ne pas faire ? »
Cette mécanique d’allocation a souvent pour effet de sacrifier les performances de livraisons aux clients.

DDMRP_agilea Demand Driven crise

Dans un environnement DDMRP, la conception de la supply chain, permet, au travers des points de découplages stratégiques matérialisés par des buffers, de créer une visibilité complète sur le flux d’une part. Et, d’autre part, de stopper la propagation de la variabilité, élément essentiel en cas de crise.

2 mécanismes complémentaires permettent de faire face beaucoup plus facilement aux crises :

  • Le buffer contient, dans sa zone rouge, une part de variabilité qui a cette fonction d’amortir des aléas. Ce qui permet de faire face simplement à des évènements imprévus.
  • Au delà de cette zone rouge, le buffer constitue le mécanisme principal de planification et d’exécution, et permet de gérer en fonction de pourcentages de priorité relative. Traiter ces priorités relatives au lieu de quantités demandées à date donne une visibilité incomparable au MRP traditionnel.
    • Dans la logique d’exécution, on va se focaliser sur les buffers avec le moins de stock physique avant ceux avec un fort niveau de remplissage ; les buffers ayant été, par design, établis comme des points de levier de performance de sa supply chain.
    • Dans une logique de planification, on va chercher, au travers des mécaniques de priorité relative, non pas à remplir les buffer à 100% de leur flux disponible, mais peut être tous à 80% et progressivement on va reconstruire les buffers au niveau auxquels ils devraient être, sans pour autant pénaliser des clients.

Dans une de nos premières implémentations, un de nos clients a subi un départ de feu sur un équipement critique – ce qui a fortement limité la capacité pendant plusieurs semaines. Nul doute que ce poste de charge a contraint un temps la constitution des buffers au niveau souhaité.

La mécanique de priorité relative a cependant permis :

  • De générer des ordres pertinents au vu de la consommation des pièces par les commandes des clients
  • De prioriser les ordres de passage au poste contraint pour assurer l’exécution dans l’ordre le plus logique pour le flux.
points de controle _ Demand Driven crise

La visibilité inhérente au design d’un modèle opératoire piloté par la demande dans une démarche Demand Driven, rend juste évident sur quels produits l’effort doit être porté. La mécanique de code couleur associée à la gestion des buffers est une grande aide au quotidien.

Notre environnement actuel est de plus en plus volatile, complexe. Les crises que nous traversons et allons traverser seront de plus en plus fréquentes.

Dans un modèle DDMRP on s’est posé dès le départ les questions suivantes :

  • Positionner : Où mettre les points de leviers,
  • Protéger : Comment protéger ces points de levier pour garantir le flux,
  • Tirer : Comment tirer le flux à travers les maillons de la Supply Chain basé sur des commandes clients.

Ce modèle présentera une bien meilleure résilience à toutes ces crises, puisque la supply chain aura été conçue pour y faire face.

Si vous n’avez pas encore entamé votre transition Demand Driven, faites-le pour profiter pleinement des crises à venir !

Demand Driven crise

Demand Driven Murphy

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap