Après 15 ans au sein du groupe Shell dans différentes fonctions (Technique, Service Clients, Achats, Supply Chain), j’ai intégré PCAS en septembre 2015 comme Manager de transition. Depuis janvier 2016, je suis Responsable Supply Chain Groupe, afin de montrer l’intérêt de la Supply Chain et de la faire évoluer vers une dimension plus « industrielle ».

Alexandre Delestrange

Responsable Supply Chain Groupe, PCAS

 

Pouvez-vous présenter PCAS ?

PCAS (Produits Chimiques et Auxiliaires de Synthèse) est un groupe chimique français. Créé en 1962, il travaille pour de grands groupes internationaux et compte parmi ses clients les leaders mondiaux de la chimie et de la pharmacie.

Le groupe est spécialisé dans la chimie fine pharmaceutique (65,31 % du chiffre d’affaires 2013), la chimie fine de performance (17,04 %), les spécialités avancées – nouvelles technologies et biotechnologies (11,12 %) – ainsi que la parfumerie, arômes et cosmétiques (6,53 %).

Outre son siège de Longjumeau (Essonne), PCAS possède 9 sites industriels, dont 3 à l’étranger. Largement tournée vers l’international, l’entreprise exporte environ 70 % de sa production.

Depuis environ 5 ans PCAS a remis en question son fonctionnement interne pour cibler un fonctionnement plus industriel.

 


Quelles ont été les étapes-clés de votre prise de poste ?

Je me suis d’abord attaché à essayer de créer du lien entre ceux qui faisaient de la Supply Chain d’une part, et l’ADV et les commerciaux d’autre part. Mon objectif sur cette phase était de rapprocher l’ADV des sites et de leur faire gagner en visibilité.

Puis, j’ai commencé à recruter des responsables Supply Chain pour les sites, et à les doter d’une équipe (planning, approvisionnement, gestion des magasins). Une fois en place, j’ai essayé de valoriser le travail quotidien des collaborateurs Supply Chain, pour les légitimer aux yeux des autres fonctions du groupe.

Enfin, j’ai mis l’emphase sur les processus Supply Chain : relance du processus S&OP à la maille mensuelle, mise en lumière de certains goulots, et relance du processus de prise de décisions.

 



 

Quelles ont été vos principales problématiques ?

  • PCAS est un environnement « en silos » ; il n’y a pas d’équilibre des pouvoirs entre le pôle Marketing & Vente et la Supply Chain. De plus, l’organisation est très orientée production avec une vision court terme, plus proche des industries des années 80 que de la vision moderne. En conséquence, les personnes de la Supply Chain apparaissent comme des extra-terrestres !
  • L’autre problématique principale a été la mise sous contrôle et la gestion à la fois de l’outil industriel et du processus de production.

 

Comment avez-vous réussi à les contourner ?

Il a fallu faire preuve de beaucoup de pédagogie sur le rôle de la Supply Chain. Nous essayons de démontrer qu’apporter des fonctions Supply Chain permet de faire avancer les sujets dans le bon sens. Nous avons pu compter sur l’appui de la Direction Générale de PCAS sur certains aspects, pour faire avancer la logique d’une Direction Supply Chain Groupe.


 

Quelles sont les qualités que doit avoir un Responsable Supply Chain – Site et Groupe ?

Bien entendu, le Responsable Supply Chain doit s’appuyer sur des connaissances et compétences solides pour démontrer la valeur de ces fonctions, tout en restant calme ! En effet, son rôle est aussi d’apporter de la sérénité aux sites, pour faciliter leur travail quotidien.

Il doit également tenter de réduire la variabilité du management.

En quoi le rôle de Supply Chain est-il fédérateur ? 

Le responsable est à la croisée des différents flux. Il est le lien avec le client et les fournisseurs. Donc il doit prendre du recul et gérer les problèmes de manière systémique.

C’est un vecteur qui a pour rôle de remettre le débat sur les problématiques des clients, et de résoudre de manière organisationnelle les problèmes, pour ne pas stresser l’organisation.

On le voit dans notre projet ERP, le COPIL qui est censé être animé par le Responsable IT ne l’est plus et repasse dans les mains de la Supply Chain, cela révèle que notre fonction est le réseau sanguin d’une société comme PCAS.

 

Si on parle du Supply Chain Manager de demain, comment le voyez-vous ? 

Il doit comprendre le client. Il doit s’assurer qu’il comprend le pourquoi du comment dans son organisation (les liens du système). Il doit être connecté au sens systémique du terme ; on n’a pas le choix si on veut qu’il conserve ce rôle fédérateur. Il faut comprendre les liens entre les différents leviers pour actionner au bon moment les actions.

Il me semble important également d’avoir un petit côté psychologue.



 

En quoi AGILEA a pu vous aider pour monter votre projet ?

 

En premier, en formant nos collaborateurs ; aux fondamentaux de la Supply Chain, mais aussi à des méthodologies innovantes telles que DDMRP. Deuxièmement, en accompagnant les équipes dans le projet – ce qui est encore en cours.

AGILEA a démontré que des consultants en Supply Chain Management, ce ne sont pas juste « faire des claquettes et prendre un chèque » : au contraire, vous leur avez montré que la Supply Chain est un métier et que vous le maîtrisez. Vous avez un niveau de connaissances qui dépasse celui de nos équipes, ce qui les a confortées à vous faire confiance.

La Supply Chain, ce n’est pas juste un nom creux.

 

 

Show Buttons
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Youtube
Hide Buttons