Aujourd’hui, près de 80% des coûts des grands donneurs d’ordre de l’aéronautique sont des coûts d’achat. Le baromètre Outsourcing d’Ernst & Young révélait il y a quelques années que les professionnels des Achats / Approvisionnements jugeaient leurs méthodes de pilotage des fournisseurs insuffisantes. Des principes simples et de bon sens existent pourtant pour donner du corps aux concepts parfois flous de partenariat et de collaboration. Par exemple, commençons par échanger des mesures de performance reconnues par les deux parties (client et fournisseur).

Quoi de plus vain en effet que d’envoyer à un fournisseur des indicateurs qu’il n’exploitera pas, pour diverses raisons : règles de calculs pas communiquées, mesures plus favorables faites de son côté, information poussée qui ne déclenche ni analyse ni contre-mesures,…

Une fois ce premier processus de suivi et de rebouclage installé, client et fournisseur pourront facilement s’accorder sur d’autres processus :

Analyse des causes racines des non conformités et des retards

> Instauration d’une revue de performance  

> Surveillance de la qualité des « signaux » envoyés par le client (justesse des prévisions, revue du carnet de commande)

> Définition de conditions logistiques

> …

Pour en savoir plus, contactez-nous !

Comment produire de la confiance dans la relation client-fournisseur ?

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link
Powered by Social Snap