Dans nos vies personnelle et professionnelle, les habitudes, les rituels et la stabilité rassurent. La nature humaine craint le changement.

Pourtant, notre environnement global est très turbulent : nouvelles technologies, exigences des marchés toujours plus grandes, concurrence accrue, attentes fortes des collaborateurs en matière de progression,…

En réponse, les entreprises doivent refondre leurs processus et méthodes de travail sans relâche pour continuer à faire la course en tête.

Mais au fur et à mesure que les stratégies, les structures et les systèmes de l’entreprise tentent de s’adapter, la culture organisationnelle réagit et se cabre, malgré les programmes d’accompagnement du changement mis en œuvre pour entraîner les collaborateurs de l’entreprise.

La formation est un facteur clé du processus de transition pour 3 raisons :

1. Former augmente le taux de réussite d’un programme de transformation

Les statistiques sont sans appel : 70% des initiatives de changement échouent.

Pourquoi ? Les revers sont généralement attribués aux réactions négatives des collaborateurs et à des messages brouillés passés par l’encadrement.

35% des effectifs d’une organisation, quelle que soit leur position dans l’organigramme, se déclarent réticents au changement.

Les managers et l’encadrement de premier niveau ont un devoir d’exemplarité car ce sont eux qui fixent les standards de comportement. Ils devraient être les meilleurs défenseurs d’un projet de transformation pour atteindre la « masse critique » permettant d’ancrer les nouvelles bonnes pratiques .

Former à l’animation d’équipe et aux principes qui régiront prochainement la bonne marche de l’entreprise est primordial. D’autant plus si ces principes touchent aux processus et aux métiers opérationnels : planification et pilotage des flux, gestion des stocks, gestion de projet, progrès permanent, montée en compétences sur un métier, animation d’un département,…

2. Former offre une vue dégagée et renforce le sentiment d’appartenance

A peine 40% des collaborateurs d’une entreprise connaissent sa vision, ses missions, sa stratégie et ses objectifs. La clé de l’engagement est le sentiment d’appartenance qui se fait jour par la compréhension de l’environnement organisationnel, sa nécessaire mue et le nouveau cap à prendre.

Chacun doit comprendre sa contribution aux lignes directrices de l’entreprise.

3. Former stabilise votre organisation

Une dernière statistique : les collaborateurs qui ont développé un solide sentiment d’appartenance ont 87% moins de chance de quitter l’entreprise que leurs collègues peu engagés. Ce chiffre montre combien il est important d’inclure vos équipes dans le plan de transformation pour éviter les à-coups dans vos effectifs.

Les managers formés aident à installer sereinement le changement.

AGILEA Formation est un allié pour installer durablement votre plan de transformation.

Nous avons préparé des centaines de professionnels aux formations certifiantes APICS ou DDI, et plusieurs grands groupes nous ont fait confiance pour les aider à structurer leur Supply Chain Academy.

Notre pédagogie, nos consultants-formateurs et nos outils d’apprentissage 4.0 sont de vrais atouts !

Et les résultats sont éloquents : le taux de réussite des stagiaires préparés par AGILEA aux examens CPIM P1 et CPIM P2 surpasse largement le taux de réussite publié par l’APICS.

Nos certifiés CPIM sont des promoteurs du changement lorsqu’il s’agit d’installer de nouveaux processus en lien avec la gestion des opérations.

Show Buttons
Share On Twitter
Share On Linkedin
Share On Youtube
Hide Buttons