Une étape importante dans chaque projet DDMRP est de déterminer la méthode adaptée pour calculer la consommation moyenne jour (CMJ) qui permet de dimensionner les buffers.

Nous avons sollicité les praticiens du groupe LinkedIn DDMRP en Français sur leur mode de calcul de CMJ. 24 projets ont fait l’objet de réponses, merci à tous les participants ! L’histoire ne dit pas si le panel est statistiquement représentatif, mais nous espérons que les réponses vous seront utiles pour vos propres projets.

base-de-calcul-des-produits-finis_agilea

Non, les prévisions sur les produits finis ne sont pas mortes avec DDMRP… Par contre leur utilisation est radicalement différente du MRP conventionnel, puisqu’elles ne font que dimensionner les buffers, qui seront actionnés par la demande réelle. On voit qu’en fonction des environnements et des articles prévisions ou historiques sont utilisés. Le mode mixte historique/prévision semble encore expérimental.

base-de-calcul-des-produits-semi-finis_agilea

Sur les niveaux inférieurs des nomenclatures, les choses se compliquent…

La moitié des projets utilisent les sorties de stock – ou les quantités correspondant aux OFs de niveau supérieur clôturés sur un horizon donné. Celles-ci prennent en compte les surconsommations éventuelles, mais pas les évolutions de nomenclatures. Une autre approche consiste à repartir des CMJ de produits finis auxquelles on applique les nomenclatures actives – ou, de manière similaire, les résultats de calculs de besoin de niveau supérieur. On voit qu’une approche circonstanciée s’impose, d’autant que les tailles de lot de lancement viennent générer des fluctuations de consommation.

quel-horizon-calcul- CMJ _agilea

La grande majorité des projets utilisent un horizon de lissage de 1 à 6 mois. Trouver le bon équilibre entre stabilité et réactivité reste la préoccupation, et chaque environnement diffère…

meme-horizon-a-tous-les-niveaux_agilea

Pour la majorité des projets un même horizon de temps est appliqué à tous les articles. Toutefois, plusieurs situations imposent de différencier le comportement ; soit en fonction du niveau de nomenclature, soit en fonction des familles d’articles, soit même différencié par article.

cmj -future-quand_agilea

Pour les praticiens qui utilisent des prévisions, celles-ci sont lissées sur un horizon suffisant pour limiter les effets de seuil (les marches d’escalier des prévisions mensuelles par exemple). Lorsque le délai découplé de l’article est significatif, il est pertinent d’aller chercher la prévision à l’échéance du délai.

facteurs-ajustement_agilea

Les facteurs d’ajustement planifiés ne déclenchent pas nécessairement l’enthousiasme…

Nombre d’utilisateurs préfèrent utiliser une prévision plutôt qu’un facteur d’ajustement de la demande, notamment en environnement promotionnel. Une minorité de praticiens s’est confrontée à l’utilisation de FAP pour gérer des contraintes capacitaires. Nul doute que ce sujet doit évoluer, avec des outils adaptés, pour assurer la cohérence de DDMRP et du DDS&OP.

frequence-maj- CMJ _agilea

La recommandation du DDI est de calculer la CMJ au minimum une fois par semaine, et de préférence une fois par jour…

Mieux vaut un petit changement progressif tous les jours que des marches d’escalier espacées. Les contraintes système dans une phase pilote sont souvent la cause de calculs peu fréquents.

exclusion-des-demandes-exceptionnelles_agilea

Le besoin de filtrage des demandes exceptionnelles diffère en fonction de l’entreprise. Si vous ne les filtrez pas, vous visez un stock destiné à couvrir toutes les demandes, en lien avec une zone rouge élevée. Là aussi les contraintes système sont à rendre en compte. Car détecter les outliers et nettoyer l’historique nécessite un processus adapté.

mode-de-calcul_ CMJ

Le bon sens est au pouvoir, c’est rassurant ! N’oubliez pas : il s’agit d’être roughly right !

Ne repartez pas dans le gaspillage du sur-engineering de la prévision…
Confronter les modes de calculs envisagés aux données historiques est une pratique courante qui permet de rassurer les équipes mais aussi d’alimenter le bon sens de l’équipe projet.
Dans plus d’un tiers des témoignages, on ne dispose pas nécessairement des données qu’on souhaiterait. Ce n’est pas nécessairement grave, ne sous-estimez pas la puissance des buffers…

Encore une fois merci aux participants de ce sondage, n’hésitez pas à en commenter les éléments !

Comment calculer la CMJ ?

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap