La chaîne critique appartient au corpus de connaissance de la Théorie des Contraintes.

Ce corpus a émergé à travers un livre nommé Le But. Dans ce livre, l’auteur développe, entre beaucoup d’autres choses, pour gérer efficacement la ressource critique de son système, qu’il nomme goulot d’étranglement.

Le roman la Chaîne Critique, développe cette notion de chaîne à travers cette définition : la plus longue séquence de tâche à l’intérieur d’un projet sans conflit de ressources.

De nos clients, nous entendons parfois dire qu’en projet, la chaîne critique remplace le goulot d’étranglement. C’est faux !

Ce biais est probablement dû au côté romancé du livre et au fait qu’à aucun moment, il ne mentionne l’environnement multiprojet dans lequel de plus en plus d’entreprises se trouvent. En effet dans un environnement multiprojet, chaque projet possède une chaîne critique avec son buffer. Toutefois dans ce type de système, il convient de regarder d’abord quelle est la ressource qui limite le débit du système (donc ce fameux goulot).

Si dans la vraie vie, vous avez l’impression de passer d’un projet à l’autre, revenir au premier sans jamais être sûr de la priorité que vous avez, et que vous avez décidé de changer cela, je vous encourage à identifier quelle est cette ressource critique qui limite le débit de votre système.

Le meilleur moyen consiste à regarder quelle est la ressource/fonction qui a le plus de tâche en attente au niveau du portefeuille projet.

Une fois cela réalisé, il est d’usage de trouver un moyen de réduire l’en cours des projets en en gelant quelques-uns afin de remettre du focus auprès des équipes sur le portefeuille projet.

Par ailleurs, durant cette phase de décision (qui parfois peut être un peu longue 😉), je vous encourage à regarder les tâches assignées à cette ressource. Il est probable que cette ressource se retrouve à faire tout un tas d’autres actions qui n’ont pas grand-chose à voir avec les projets en eux-mêmes.

Pour conclure, le roman la Chaîne Critique (Nouvelle édition à venir ici), se concentrait sur l’application de la Théorie des Contraintes dans un environnement mono-projet ou somme de mono projets (plusieurs projets en parallèle mais avec des équipes dédiées).

Nos systèmes travaillent davantage en ressource partagée sur plusieurs projet. Dans cette configuration, connaître sa chaîne critique est important mais maîtriser sa ressource critique est vitale.

Show Buttons
Share On Twitter
Share On Linkedin
Share On Youtube
Hide Buttons