Au cours d’un cycle de conférences Marcus Evans dédiées à l’Excellence Opérationnelle, de nombreuses entreprises ont partagé leur retour d’expérience de l’implémentation de démarches d’améliorations : des industries ainsi que des entreprises de services, des grands groupes mais également des PMEs, des environnements du luxe à la grande distribution, appliqué dans des environnements de production mais aussi de bureaux d’études ou de marketing.

Malgré toutes ces différences, des tendances fortes et de nombreux points communs se dégagent clairement :

  • Le besoin de rendre visuel les choses. Les outils employés sont Obeya, Visible Planning, AIC, … Le but recherché est le même : rendre les problèmes visibles et faire discuter, partager, faire fonctionner les équipes ensemble.
  • L’humain au cœur des sujets, notamment dans notre environnement VUCA(*) actuel : toute démarche d’amélioration ne sera pérenne que si un réel focus est mis sur l’humain, bien au delà des seuls déploiements des piliers et autres outils traditionnels ; la prise en compte de l’humain et le développement des compétences se fait au travers de 3 axes :
    • La contribution de chacun aux actions d’amélioration
    • Le développement du leadership des managers de proximité
    • Le coaching / mentoring (qui avec un sensi, qui avec un coach) des équipes en « cascade » : de la direction aux équipes, le manager étant lui même en position de coach vis à vis de ses équipes.

VUCA

Dans ce contexte VUCA, AGILEA a animé une table ronde sur le thème « la variabilité des flux – une limite au déploiement du Lean ? » afin de promouvoir la méthodologie DDMRP : méthode de pilotage visuel et dynamique du FLUX, basée sur la demande réelle du client. Cette préoccupation du client oblige à repenser nos mécanismes de planification : livrer notre client rapidement tout en étant capable de s’adapter aux changements du marché.

Autour de cette table ronde, des opérationnels des entreprises : TURBOMECA, ATLANTIC et YVES ROCHER ont bien voulu témoigner au cours de cette table ronde de leurs expériences vécues de variabilités, la manière avec laquelle ils y avaient fait face, les limites atteintes avec les outils et méthodologies existantes, voire les conséquences.
AGILEA s’est efforcé de mettre en relief  quelques principes de la méthodologie DDMRP apportant  des solutions aux limites mises en évidence avec des méthodes traditionnelles ou renforçant des bonnes pratiques identifiées.

Cette méthodologie a toute sa place au cœur d’une démarche d’Excellence Opérationnelle : ne travailler que sur les réels besoins clients permet de rendre visible les vraies priorités, de ne pas générer de gaspillages, donner juste les informations pertinentes à la prise de décision. Par contre, de là à rendre tous les arbitrages dans son entreprise uniquement en fonction de ce qui est bon ou pas pour le FLUX… L’affaire n’est pas encore gagnée, il nous change notre cogiciel(*) : l’humain est au cœur du sujet…

(*) voir l’excellent article HDDMRP sur notre blog.

 

Auteur : Damien Brochard, AGILEA

AGILEA présent à la conférence Marcus Evans sur L’Excellence Opérationnelle pour promouvoir le DDMRP…

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link
Powered by Social Snap